Troubles de la sexualité chez l’homme

l'impuissance n'est pas une fin en soi vous avez toutes les ressources en vous pour la vaincre grâce à l'hypnose

Chez l’homme

Libido de l’homme : les facteurs à l’origine d’une perte d’appétit sexuel

La perte de libido se matérialise chez l’homme par un désir sexuel en berne, et parfois des pannes d’érection. Ces troubles sont pour partie d’origine médicale, pour partie d’origine psychologique.

Les causes médicales de la perte de libido

Un taux de testostérone en berne peut entraîner une baisse de la libido chez l’homme. Avec l’âge, notamment, la production hormonale diminue et l’intensité du désir sexuel masculin en pâtit. Mais d’autres facteurs de nature médicale peuvent influencer le manque de libido : traitements médicamenteux, maladie, mauvaise hygiène de vie – prise régulière de substances psychotropes ou alcoolisme, par exemple – sont souvent pointés du doigt.

Les facteurs psychologiques du manque de libido

Soumis à des pressions d’ordre professionnel ou familial trop fortes, l’homme qui ressent du stress ou de la fatigue est moins enclin à avoir des rapports sexuels. De même, l’usure du couple dans le temps, ou l’arrivée d’un enfant peuvent remettre en cause sa libido.

Impuissance

Quelles sont les causes de l’impuissance?

Causes mentales (ou psychiques)

Toutes sortes de facteurs, comme le stress, la peur, l’inquiétude et la crainte de l’échec, réduisent le pouvoir d’érection. Dans la plupart des cas, ce sont des problèmes dans la relation avec la femme ou la petite amie qui sont à l’origine de l’impuissance psychique. Il n’y a aucune anomalie au niveau de l’organisme, c’est l’esprit qui joue des mauvais tours: le fait de trop réfléchir pendant les rapports sexuels tue souvent l’érection. Tous les hommes connaissent, au moins une fois dans leur vie, une période d’impuissance psychique. Cette forme d’impuissance est passagère et, en définitive, plutôt normale. Il s’agit de la peur de l’échec: l’homme craint de ne pas avoir d’érection ou d’avoir une érection insuffisante pour pouvoir satisfaire sa partenaire: il a peur d’échouer. Et c’est justement ce qui empêche d’avoir une érection suffisante: l’esprit est préoccupé par la prestation à assurer, et non par la simple envie de prendre et de donner du plaisir.

En Belgique, 1 homme sur 10 serait victime d’impuissance organique.

Causes physiques (ou organiques)


De nombreuses maladies peuvent entraîner une impuissance chez l’homme, par exemple: – le diabète;

  • les maladies vasculaires: artériosclérose, hypertension artérielle, hypercholestérolémie …;
  • l’alcoolisme;
  • les affections ou lésions nerveuses (par exemple, la compression d’un nerf en cas de lumbago).

Certains médicaments (contre l’hypertension ou la dépression, par exemple) et certaines opérations (surtout au niveau du petit bassin) engendrent l’impuissance.


La plupart du temps, il s’agit d’une maladie des vaisseaux. Notre société est caractérisée par un pourcentage élevé de maladies cardiovasculaires. Or, les vaisseaux sanguins du pénis souffrent aussi de l’involution des vaisseaux qui parcourent le reste de l’organisme. Pis encore: les vaisseaux du pénis sont si fins et fragiles qu’ils seront touchés encore plus rapidement que les autres!

À cet égard, le tabagisme endosse aussi une très grande responsabilité! Il est prouvé que les petites artères des fumeurs sont beaucoup plus abîmées que celles des autres, et cela s’applique bien sûr aussi aux vaisseaux sanguins de la verge.

Outre les atteintes des petites artères, les veines peuvent parfois aussi être responsables de l’impuissance. Si ces veines ne sont pas suffisamment obturées, la pression dans les corps caverneux ne sera jamais assez importante pour donner une érection; on parle alors de « fuite veineuse ».

Causes mixtes


Souvent, la cause est à la fois organique et psychique. Une cause peut susciter ou influencer une autre cause: l’homme qui a des problèmes organiques peut, au bout d’un certain temps, développer une angoisse de l’échec, si bien que ses érections perdent encore en qualité en raison de son état psychique …

Ejaculation Précoce

Quelles sont les causes de l’éjaculation précoce?

Généralement, l’éjaculation précoce découle des réactions « physiologiques » sanguines et musculaires qui se manifestent lors de l’excitation sexuelle chez les hommes plus facilement excitables, comme vous le verrez un peu plus loin dans ce texte.   Environ 35% des hommes  de la planète sont éjaculateurs précoces mais il y a plusieurs types D’EP (vérifier le votre) heureusement les homme éjaculateurs précoces sont de plus en plus nombreux à consulter.  Mais attention!  Les approches thérapeutiques diffèrent et plusieurs ne tiennent pas compte des vraies causes de l’EP, ni du plaisir qui doit accompagner la prolongation de l’excitation.

L’approche sexocorporelle est incomparablement la plus efficace  et pourtant la plus brève pour traiter ce problème, car elle se base  sur les réactions physiologiques qui provoquent l’éjaculation précoce mais aussi du plaisir que doit retirer un homme lorsqu’il apprend à prolonger son excitation.  Avec cette approche, ce problème peut être résolu en quelques semaines de façon durable.

Mise au point concernant l’éjaculation précoce

Les sexologue parles d’éjaculateur précoce  lorsqu’elle survient de manière incontrôlable après quelques secondes  à une minute, et de « rapide » lorsqu’elle survient après deux minutes environ après le début de la pénétration.

L’éjaculation précoce est dite primaire quand elle a toujours été présente chez un homme, et secondaire quand elle apparaît après une période de sexualité sans ce  problème ou avec certaines femmes seulement, ce que l’on appelle alors situationnelle.

Les causes  physiques ou organiques de l’éjaculation précoce

Elles sont très rares, mais cela peut se produire. Comme chez certains hommes souffrant d’une difficulté à découvrir leur gland (phimosis); d’une inflammation de l’urètre; ou encore d’un prépuce trop court par exemple.  Ces situations nécessiteraient une intervention  chirurgicale ou des médicaments. Ce qui ne signifie pas que l’éjaculation précoce serait solutionnée pour autant.

Les facteurs psycho-émotionnels

Des conflits relationnels avec la partenaire peuvent parfois être à l’origine de difficultés à contrôler l’excitation et provoquer l’éjaculation précoce.  Mais  selon mon expérience, l’inverse aussi se produit, c’est-à-dire, l’apparition de conflits relationnels découlant de l’éjaculation précoce qui perdure depuis trop longtemps. 

On retrouve  plus souvent des hommes ayant développé du stress et de l’anxiété de performance parce qu’ils souffrent d’éjaculation précoce, que l’inverse c’est-à-dire, des hommes qui seraient devenus éjaculateurs précoces parce qu’ils seraient stressés et anxieux. Le stress et l’anxiété découlant de l’éjaculation précoce sont souvent amplifiés  face à une partenaire qui ne souhaite ou ne peut jouir que par une pénétration plutôt longue.  Ou encore, par des rapports sexuels peu fréquents et espacés de plusieurs jours, voire  même de plusieurs semaines. Ce qui peut avoir pour effet d’augmenter la nervosité des hommes déjà facilement excitables,  surtout  si ils ont une forte libido.  Ce cercle vicieux  favorisera  alors davantage l’éjaculation précoce.

Les facteurs physiologiques

Voici les grands coupables!  Ont sait maintenant que l’éjaculation précoce est provoquée par les pressions musculaires exercées sur la congestion sanguine du pénis en érection.

Ces pressions sont produites par les contractions musculaires des muscles fessiers ; des muscles  PC situés sous les testicules ; des muscles abdominaux,  qui empêchent souvent de respirer librement en raison de la posture et de la manière de bouger d’un homme, dans n’importe quelle position.   Ces facteurs physiologiques sont, de loin,  responsables du manque de contrôle et du déclenchement des spasmes éjaculatoires.

QUE FAIRE ALORS ?

Si vous voulez parvenir à moduler ou à gérer votre excitation avant d’éjaculer, vous devez savoir comment déjouer les réactions physiologiques qui se produisent dans votre corps sous l’effet de l’excitation sexuelle et qui  vous jouent tant de mauvais tours, à vous qui êtes très facilement excitables.

De simple habiletés corporelles

Si vous ne faites rien,  vous demeurerez Éjaculateur Précoce. Mais en apprenant certaines habiletés corporelles,  comme respirer adéquatement et bouger dans diverses positions  de manière à éviter les tensions musculaires impliquées dans le déclenchement des spasmes éjaculatoires, vous parviendrez à prolonger votre excitation avec votre partenaire et à partager avec elle un maximum de plaisir, en quelques semaines seulement.

Une méthode ou une technique qui ne tient pas compte du plaisir de l’homme, pourvu qu’il n’éjacule pas,  devient parfois un effort et un désagrément pour l’homme et aussi pour la femme.

La thérapie sexocorporelle est sur VIDÉO 

« Solution pour en finir avec l’éjaculation précoce », cette Vidéo  basée sur mes 30 années d’expérience  et de réussites cliniques dans ce domaine,  vous apprendra, étape par étape, comment développer les habiletés  corporelles nécessaires pour prolonger votre excitation,  en ressentant le maximum de jouissances, que vous partagerez avec votre partenaire. 

Les femmes qui subissent l’éjaculation précoce…

Car bien des femmes dont le partenaire est un éjaculateur précoce ne leur en parlent pas pour ne pas accabler leur conjoint. Mais elles n’en sont pas moins frustrées et finissent souvent par éviter les relations sexuelles. Ce manque de dialogue et de sexualité peuvent entraîner d’autres  problèmes dans le couple.  Certaines, au contraire, manifestent leur frustration, ce qui ne règle rien mais peut toutefois permettre d’entreprendre une démarche de la part du couple ou du conjoint. Mais avec l’approche sexocorporelle, c’est surtout monsieur qui doit développer certaines habiletés corporelles, comme on le voit dans ma vidéo, puisque c’est lui qui doit apprendre comment gérer son excitation.

Nous avons vu qu’il existe des causes à l’éjaculation précoce, mais heureusement il existe des moyens pour y remédier


 N’attendez pas qu’il soit trop tard !

Comme vous l’avez vu, la thérapie qui s’impose pourrait varier selon votre situation. Évidemment, des problèmes de couple existent même chez des hommes n’étant pas éjaculateur précoce.  Ces couples auraient intérêt à consulter parce que leur vie sexuelle plutôt que de s’épanouir en souffrira tôt ou tard, à moins qu’elle devienne inexistante comme on le constate malheureusement  trop souvent. La sexualité est un aspect important de la vie de couple. C’est une forme de communication privilégiée.  Ne la négligez pas.